Guerres et paix en Europe centrale aux poques moderne et contemporaine

Titre : Guerres et paix en Europe centrale aux poques moderne et contemporaine
Auteur : Daniel Tollet
Éditeur : Presses Paris Sorbonne
ISBN-13 : 2840502585
Libération : 2003

Télécharger Lire en ligne



Longtemps l'histoire des relations internationales a été regardée avec méfiance, en France surtout, et pour l'époque moderne en particulier, ce qui décourageait les chercheurs de s'y consacrer. Depuis une décennie, au contraire, ces approches historiques sont en plein renouveau. Disciple de Victor-Lucien Tapié, Jean Bérenger, professeur émérite à l'université Paris-IV Sorbonne, ne s'est jamais éloigné de l'histoire des relations internationales, mais il a choisi de l'aborder par des voies originales et de concentrer ses travaux sur l'Europe centrale. Ce volume de Mélanges, préparé par Lucien Bély et Daniel Tollet, regroupe des textes que jean Bérenger a consacrés aux relations internationales et des études que d'autres historiens ont conduites sur des thèmes voisins des siens. La lecture de ces textes permet à la fois, de mieux comprendre l'histoire de l'Europe centrale et de suivre le déroulement de la recherche dans le domaine des relations internationales.

La France le nord et l Europe au d but du XVIIIe si cle

Titre : La France le nord et l Europe au d but du XVIIIe si cle
Auteur : Éric Schnakenbourg
Éditeur : Honoré Champion
ISBN-13 : 2745316001
Libération : 2008

Télécharger Lire en ligne



Histoire des relations entre la France et l'Europe du Nord. Les réactions des gouvernements de Louis XIV puis du Régent aux conflits déchirant l'espace baltique sont replacées dans le contexte de la politique européenne de la France. L'auteur offre également une réflexion sur l'action extérieure de la France et une interrogation sur le rôle des représentations dans la politique étrangère.

art de la paix en Europe

Titre : art de la paix en Europe
Auteur : Lucien Bély
Éditeur :
ISBN-13 : 2130553656
Libération : 2007

Télécharger Lire en ligne



De la Renaissance au temps des Révolutions, l'Europe apparaît d'abord comme le champ de guerres incessantes qui permettent aux États (souvent incarnés par des princes) de s'affirmer. Cette réalité dramatique conduit l'Europe à inventer la diplomatie - le mot ne s'impose qu'à la fin du XVIIIe siècle - en perfectionnant et en rationalisant l'art de la négociation. Aussi, à partir du XIVe siècle, l'Europe adopte-t-elle des règles en matière diplomatique qui s'imposent peu à peu à tous les États. Parallèlement, s'élabore une réflexion politique sur la manière de prévenir les conflits et d'y mettre fin. Cet ouvrage montre que la recherche de la paix marque la vie de l'Europe, tout autant, et peut-être plus, que l'art de la guerre, et qu'elle donne naissance à un monde original et coloré d'ambassadeurs, d'agents et d'informateurs. Si aucune instance supranationale ne se crée avant le XXe siècle, l'action diplomatique offre néanmoins un arsenal d'idées pour soutenir la négociation, transformer les rivalités entre les rois et dynamiser l'Europe. Des méthodes, des structures et des lois favorisent le dialogue entre les souverains : des départements ministériels spécialisés se créent, des immunités s'élaborent pour protéger les négociateurs, des ambassades permanentes s'établissent, des pratiques de plus en plus savantes se forgent, un cérémonial impressionnant se fixe. Des penseurs s'efforcent aussi de trouver les moyens d'assurer la paix perpétuelle par une construction d'organisations internationales. Enfin, de larges congrès de paix, ainsi ceux de Westphalie et d'Utrecht, permettent de remodeler la carte politique après de longs conflits. On trouve donc dans cette synthèse remarquable une réflexion sur l'art de la paix, élaboré dans le monde singulier des diplomates, abordé ici sur trois siècles et considéré comme une dynamique de l'Europe et comme une part essentielle de son identité. En suivant cette genèse, ce livre offre des clefs pour mieux connaître la diplomatie dont nous avons besoin aujourd'hui.

Le roi strat ge

Titre : Le roi strat ge
Auteur : Jean-Philippe Cénat
Éditeur : PU Rennes
ISBN-13 : 2753510938
Libération : 2010

Télécharger Lire en ligne



Très soucieux de sa gloire, Louis XIV s'intéressa particulièrement aux affaires militaires, en allant sur le front à la tête de ses armées et surtout en prenant de plus en plus en charge la direction de la guerre. A l'aide de ses secrétaires d'Etat de la Guerre, notamment Louvois, il a ainsi mis en place la " stratégie de cabinet ", qui consiste à contrôler étroitement l'action des généraux depuis Versailles. Très critiquée dès le Grand Siècle, cette manière de diriger les opérations est aujourd'hui encore l'objet de controverses, à propos de ses origines, de son évolution, de son efficacité ou du degré d'autonomie laissée aux généraux. Alors que la stratégie de cabinet n'est évoquée que pour l'armée de terre, il semble intéressant d'examiner si elle fut également appliquée sur mer et de comparer la direction de l'armée de terre avec celle de la marine. Cela permet enfin de mieux connaître les idées stratégiques et géopolitiques des dirigeants français, le processus de prise de décision militaire, la conception des plans d'opérations et leur application sur le terrain, sans oublier les contraintes logistiques, financières et géostratégiques qui limitèrent considérablement le champ des possibles.

L Europe d Henri IV

Titre : L Europe d Henri IV
Auteur : Stéphane Gal
Éditeur : PUG
ISBN-13 : 2706112441
Libération : 2004

Télécharger Lire en ligne



Louis de Revol, secrétaire d'État d'Henri III et d'Henri IV, reçoit en 1588 la charge des relations de la couronne avec le reste de l'Europe. A ce titre, il est considéré comme le premier ministre des Affaires étrangères de France. Toute la correspondance diplomatique adressée à Henri III puis à Henri IV est traitée et recueillie par Revol dans un manuscrit renfermant 328 documents reliés. La publication qui en est faite ici regroupe en dix grands chapitres les lettres et rapports envoyés par les ambassadeurs, agents, responsables militaires et politiques, princes et grands personnages royaux et ecclésiastiques. Il s'agit des problèmes de l'heure : le siège de Paris, la Ligue, les affaires d'Espagne, les relations avec les Pays-Bas, l'Angleterre, l'Écosse, l'Empire Ottoman, le Saint-Empire et les princes allemands, la Pologne, les cantons suisses, Ferrare, Florence, Venise, Gênes et Rome. Des affaires brûlantes à travers lesquelles se dessine la personnalité des principaux acteurs politiques de l'époque, en même temps que les grands courants idéologiques qui s'affrontent et façonnent l'Europe d'Henri IV.

La Pologne et l Europe

Titre : La Pologne et l Europe
Auteur : Isabelle Davion
Éditeur : PU Paris-Sorbonne
ISBN-13 : UOM:39015070711349
Libération : 2007

Télécharger Lire en ligne



Depuis la disparition de la Pologne comme État indépendant à la fin du XVIIIe siècle, la " question polonaise " ne cesse de hanter l'Europe. Du Congrès de Vienne à la réunification allemande de 1989, des soulèvements tragiques du XIXe siècle à la tragédie des années 1940 et à la conférence de Potsdam qui redessine ses frontières, la Pologne aura été la mauvaise conscience de l'Europe contemporaine et n'aura jamais été traitée autrement que comme une variable d'ajustement, révélatrice de l'état et de la signification du système européen. L'entrée de la Pologne dans l'Union européenne nous a paru le moment opportun pour dresser un bilan des deux siècles passés, qui furent pour ce pays deux siècles dramatiques. Comme le lecteur pourra s'en rendre compte, les recherches sur ces questions ont connu un grand développement depuis quelques années : les thèses s'affinent, elles s'affirment aussi, parfois elles se heurtent, dans un aller-retour passionné entre le passé et le présent auquel l'Europe, après les bouleversements qu'elle a connus, n'échappe pas. Mais la Pologne n'a-t-elle pas toujours été une passion européenne ?

Pierre Mend s France

Titre : Pierre Mend s France
Auteur : Maria Romo-Navarrete
Éditeur :
ISBN-13 : STANFORD:36105133125596
Libération : 2009-10-08

Télécharger Lire en ligne



" Gouverner, c'est choisir ", lance le député Pierre Mendès France devant la Chambre en 1953. Mais, dans une IVe République décidément tourmentée, les responsables politiques jouent leur survie entre bravades et immobilisme. La France s'enlise peu à peu dans le guêpier indochinois. Les protectorats du Maroc et de Tunisie basculent dans la violence. L'Algérie attend son heure. Un an plus tard, le 17 juin 1954, le drame de Diên Biên Phù propulse celui que Le Monde a surnommé " le Cassandre de la République " à la tête du gouvernement. Mendès France, qui place alors le redressement économique et financier de la France comme première priorité, découvre un préalable épineux : de lourds contentieux coloniaux à régler. Puisqu'il lui est donné de gouverner, il lui faut maintenant choisir. Ainsi, malgré lui, le sort de son gouvernement-éclair (sept mois et dix-sept jours) reste lié à celui des dossiers coloniaux qu'il affronte : guerre d'Indochine, autonomie de la Tunisie, cession des Comptoirs de l'Inde, désengagement de Libye, terrorisme au Maroc, enfin attentats en Algérie. Pendant et après son gouvernement, la guerre d'Algérie révèle son embarras à concilier une défense radicale de sa chère République et de son héritage colonial avec ses convictions libérales tout aussi ancrées dans sa culture politique. Du rétablissement de l'ordre au vote de l'état d'urgence, de la dénonciation des abus militaires au rêve d'une communauté franco-algérienne, alors que le conflit s'intensifie, il recherche les voies pacifiques d'une transition coloniale. Désormais, pour les uns il devient le " bradeur de l'Empire ", longtemps poursuivi par une haine disproportionnée, tandis que pour les autres il prend figure de " décolonisateur ", avec une certaine exagération peut-être.

Historiens et g ographes

Titre : Historiens et g ographes
Auteur : Société des professeurs d'histoire et de géographie (France).
Éditeur :
ISBN-13 : STANFORD:36105132696159
Libération : 2008

Télécharger Lire en ligne



Société des professeurs d'histoire et de géographie (France). A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de Historiens et g ographes Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

La derni re croisade

Titre : La derni re croisade
Auteur : Özkan Bardakçi
Éditeur :
ISBN-13 : 2753506426
Libération : 2008

Télécharger Lire en ligne



Özkan Bardakçi A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de La derni re croisade Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

Pour en finir avec la croisade

Titre : Pour en finir avec la croisade
Auteur : Géraud Poumarède
Éditeur : Presses Universitaires de France - PUF
ISBN-13 : UOM:39015059324023
Libération : 2004

Télécharger Lire en ligne



Les XVIe et XVIIe siècles furent-ils marqués par un choc des civilisations entre l'Occident chrétien et l'Orient musulman ? Pour tenter de répondre à cette question, dont les enjeux rejoignent des préoccupations très actuelles, Géraud Poumarède a rassemblé et analysé une vaste documentation, puisée dans de nombreux fonds d'archives, au Vatican, à Venise ou encore à Paris. Cette minutieuse enquête lui permet aujourd'hui de proposer une réflexion originale et novatrice, souvent iconoclaste, sur les conflits qui opposent les Européens aux Turcs durant la période moderne. Certes, les assauts répétés des troupes ottomanes suscitent l'affirmation d'une culture de la confrontation dans le monde chrétien. L'ennemi y est perçu comme un infidèle, un barbare et plus tard un despote. Prophéties et plans de conquête se multiplient pour annoncer sa défaite imminente. L'affrontement paraît total et prend les allures d'une véritable croisade... Il faut pourtant relativiser la portée de ces slogans et de ces idées. Non seulement ils finissent par s'apparenter à une simple rhétorique, mais leur influence sur les relations internationales et les pratiques de la guerre demeure étroitement limitée. Ainsi, la lutte contre les Turcs perd progressivement sa spécificité. Les appels à la mobilisation lancés par la papauté ne recueillent qu'un faible écho chez les souverains du temps. Sur le terrain, les hommes du combat contre l'infidèle sont pour la plupart des traîneurs de sabre et non des guerriers de Dieu. Cette banalisation favorise une redéfinition des rapports entre les puissances occidentales et l'Empire ottoman qui n'exclut plus totalement l'établissement de liens pacifiques avec ce dernier, voire la conclusion d'alliances plus étroites avec lui.